8.jpg
 
2.jpg

FOU

Campus for the Foum El Oued University - Laâyoune, MA - Foum El Oued University - 54000m² - 2015 - in collaboration with Urban Agency

 

FR |

Dans la technopole de Foum El Oued le campus universitaire de 26ha va représenter près de 20% de l’ensemble du territoire, ce qui permet d’imaginer qu’il va devenir l’élément structurant du tissu et de la qualité urbaine. Au-delà de son échelle, c’est par son positionnement stratégique entre marais, oued et dunes que le site va définir l’identité de l’ensemble du lieu. Plutôt que d’imiter de la « ville constituée » dans ce site au patrimoine naturel puissant, nous avons voulu que ce soit précisément l’échelle du paysage qui structure le territoire. Ici pour s’inscrire dans le projet scientifique et technique de l’université, nous avons organisé le projet dans une trame agraire qui va tisser l’ensemble des éléments, pleins et vides, construits et paysagers.

Cette trame de champs qui organise le projet définie la relation des bâtiments entre eux et au paysage. Ici pas de voies, d’îlots, de parcelles, d’avant et d’arrière, de façade et de cours. L’ensemble des éléments construits ou paysagers s’installent au cœur de la trame en recul d’alignement, ainsi les deux voies qui traversent le campus Nord-Sud et Est-Ouest s’intègre de manière fluide sans être des ruptures.

Trame agraire : Cette nouvelle « structure urbaine » traverse la voirie et permet de tisser en eux les trois parties du site. Côté ouest nous avons décidé de ne pas construire dans cette première phase de la vie de l’université, pour permettre une organisation la plus compacte possible et pour offrir encore plus de possibilité foncière à la partie expérimentale, qui devient un paysage urbain pour l’ensemble du projet.

Paysage utile : L’ensemble du territoire du campus est organisé comme un paysage d’utile et d’agréments, un jardin « d’essais » et expérimental. En réalité cette notion profondément marocaine va des jardins d’irrigation (Ménara, Agdal) traditionnels jusqu’aux parcs urbains d’acclimatation de Le Forrestier au début du XXème siècle, qui ont forgé les paysages de nos villes. C’est sur cette notion que nous construisons l’échelle du campus de Foum El Oued.

Paysage habité : Cette organisation permettra « d’habiter le paysage » progressivement et de ne pas souffrir des étapes successives de la croissance de l’université qui se fera forcément de manière organique et dans un temps long. Au fur et à mesure de la construction, les bâtiments vont remplacer les « champs » mais en respectant la trame de leur implantation, ce qui permettra de toujours en garder la trace.

 
 
foum 2.png
 
Plan RDC.jpg